Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Parcourir la mémoire du petit Luc

Linux World

Web World

Dev World

Another World

Le bout du monde

1) , 2)
parce que je suis trop féniant pour taper une url
confs

Concepts et fichiers de conf

Ce chapitre est une sorte de sauvegarde de mes fichiers de conf, en particulier ceux qui sentent la sueur…

Installation

On commence par installer le système d'exploitation et les quelques outils indispensables :

Régler les soucis de réseaux

J'ai installé ArchLinux ...

… et puis j'ai eu des petits soucis, voici qques solutions :

  • clavier, avoir le layout azerty …
  • grub et GPT, installer grub comme bootloader avec une table de partion GPT
  • J'ai ensuite rencontré des problèmes de réseau, lié à dhcpcd
  • Si on veut une interface graphique, il faut installer dans l'ordre :
    • un display driver comme catalyst
    • un display server comme Xorg-server (si catalyst, attention à la version)
    • un display manager comme gdm, bien que cela peut-être installé via un Desktop Environnement comme gnome
    • un window manager comme openbox, mais on préferera en général l'expérience utilisateur proposée par un desktop Environnement comme gnome, kde, LXDE
  • Suite à des petits soucis avec le driver catalyst, il a fallu installer catalyst-fix-gdm depuis AUR
  • Gérer les problèmes d'horloge

Gérer les utilisateurs

Concepts, system user

Sur linux, il existe des utilisateurs et des utilisateurs systèmes :

#system user can be used to run processes/daemons under different user, protectin files/directories (ex chroot)
runuser -l username -c 'command'
su username -c 'command' # si username est vide, alors c'est root 
 
useradd -r -s /usr/bin/nologin taiga
#-r => system user
# /usr/bin/nologin : valable pour arch, pour debian ou centos je sais pas (/sbin/nologin ?)

Créer, modifier, supprimer des utilisateurs standards

C'est expliqué ici

Les services de base

  • mutt + msmtp, envoyer des mails avec pièce jointe en 1 ligne de commande (Féniant Inside ©)
  • Un serveur WEB : les bases de nginx, et si possible un peu plus (php, phpmyadmin, https, webdav…)
  • Un serveur ftp performant et sécurisé, mais dont la configuration suit une logique… spécifique ;)
  • samba, pour le partage de fichiers, notamment avec des ordinateurs sous Windows
  • postfix, un serveur mail (smtp pour être exact)
  • dovecot, un serveur imap

Autres services/applications

  • ir-remote, piloter son ordi (en tt cas kodi) avec une télécommande infra-rouge

Gérer le système d'exploitation

Manipuler la console

Les systèmes à base de linux sont souvent plus facilement pilotables depuis une console, voici quelques trucs et astuces :

  • L'interpréteur de commande, pièce maitresse de la console peut se personnaliser
  • Les commandes contiennent souvent des regex, relations rationnelles/régulières
  • Pour éditer les fichiers de conf : vim, un éditeur qu'il est bien (ok, nano peut faire l'affaire parfois et il est plus simple)

La configuration et les outils de configuration du système

  • Bidouiller les chargements de kernel, les paramètres de boot etc..
  • Pour installer des logiciels et bibliothèques, il y a les depôts
  • Les linux modernes sont livrés avec systemd, une sorte super-ordonnanceur qui gère l'initialisation du système et parfois un peu plus…

SSL, SSH & Co

ssl/https, ssh, pubkey, keychain

Dans le domaine de la sécurité, je sépare le intérieur de l'extérieur :

  • l'intérieur consiste en la préservation du système lui même, les utilisateurs, leurs droits etc..
  • L'extérieur consiste à sécuriser les échanges entre le système et le monde extérieur, en général via internet

Le monde de l'intérieur

on reparlera de ça plus tard, ok ?

Les échanges avec l'extérieur

Ici, on parle des échanges données dans le cas de pages web, de ftp, … via une couche ssl (https) et l'accès distant au système, ssh, avec ou sans clés publiques (pubkey) et gestionnaire de clé (keychain)

pacman

Coloration pour pacman

latex

un éditeur - compilateur latex sympathique pour archlinux : gummi

zfs

Quelques notes sur zfs, notamment sur debian (j'ai essayé freenas mais je n'ai pas été assez patient)

letsencrypt

./certbot-auto certonly --webroot --webroot-path /srv/www/domain.tld/ --domain domain.tld --domain www.domain.tld --email mon@email.com

Arborescence typique

source

PATH Commentaire
/ “racine” : base de l'arborescence virtuelle, contient les répertoires principaux
/bin “binaries” : executables essentiels au système, utilisables par tous les utilisateurs (ls, cp…)
/boot fichiers permettant à Linux de démarrer
/dev “device” : fichiers spéciaux représentatnt les périphériques
/etc “editing text config” : fichiers texte nécessaires à la configuration du système et des services principaux
/home répertoire des données personnelles des utilisateurs
/lib “librairies” : bibliothèques partagées essnetielles au système
/media point de montage de ressources temporaires (et/ou définitives)
/mnt “mount” : point de montage de ressources temporaires
/opt “optional” : répertoire générique pour l'installation de programmes hors dépôts de la distribution
/proc “process” : virtuel (pas sur le disque), continet les informations sur le système
/root répertoire personnel du superutilisateur
/run “runtime system” : contient des infos relatives au système concernant les utilisateurs et services en cours d'execution
/sbin “super binaries” : contient les programmes essentiels et utilisables uniquement par root
/sys répertoire virtuel, continet des infos entre le système et ses composants matériels
/tmp “temporary” : fichiers temporaires
/usr “unix system resources” : contient des programmes installés (/usr/bin) avec leurs lib (/usr/lib), des programmes réservés à l'admin (/usr/sbin), des codes sources (/usr/src); des éléments partagés indépendant de l'architecture tels que des docs, icones (/usr/share), et dans /usr/local des programmes compilés manuellement
/var contient des données variables, qui peuvent changer, typiquement des logs, des pages des sites web (/var/www), des bdd …

init

Depuis un script (sh, busybox), écrire dans dmesg :

echo "mon super message" > /dev/kmsg
confs.txt · Dernière modification: 2022/05/25 16:12 de luc